• votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •          Le scooter de Tereva, l'employé de la station, un Suzuki Address V100, a eu un accident. Le neveu de Tereva a tamponné un autre scooter, il l’a cassé. Ensuite, ses copains ont appelé l’employé pour lui dire que son neveu avait eu un petit accident. Il leur a demandé où ils étaient puis il est parti. Arrivé sur les lieux, il a pris son scooter et emmené son neveu. Ils sont rentrés chez eux. Il l’a grondé : “Je ne vais plus te donner le scooter car tu as fait un accident et ça va me coûter cher, les pièces et autres !” Le lendemain, quand je suis allé à Moorea pour les vacances, Tereva m’a demandé de l’aide pour réparer son scooter. Il nous a fallu trois semaines pour le remettre en état . Cela a été très dur. C’est moi même qui ai fait les tests et ensuite Tereva est reparti chez lui sur son scooter.


    votre commentaire
  • Les pourcentages, c’est un vrai casse-tête car c’est dur. Mais quand on les chatouille, ils sont morts de rire. Donc, il faut les chatouiller. Après, on peut avoir de bonnes notes. Quelquefois, ils sont sourds.

    Il était une fois monsieur et madame Pourcentage ayant eut des problèmes. Dfox, le pourcentage le plus grand du monde, a failli les écraser. Mais ils ont été sauvés par Musclaure pourcentage. Ils ont remercié Musclaure puis ils sont rentrés chez eux. Mais plus tard, Musclaure a été très malade. Il a été pris en urgence à l’hôpital pourcentage. Musclaure a dit à son docteur d’appeller monsieur et madame Pourcentage.

    Quand il ont reçu l’appel du docteur, ils sont partis. Quand ils ont vu Musclaure, le médecin leur a dit qu’il avait été empoisonné. Puis ils ont deviné qui avait  fait ça : c’était Dfox car Musclaure les avait sauvés de ce géant. Monsieur Pourcentage est allé voir le géant et l’a tué avec une arme plus grande que lui. Ensuite, il est retourné à l’hôpital mais Musclaure était mort. Le lendemain,  ils sont allés au cimetière pour l’enterrer. Ils ont dit : ”Musclaure tu étais notre sauveur”.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires